Le plus grand secret du pervers narcissique : la jouissance vengeresse – 2ème partie « la vengeance »

À outrage secret, vengeance secrète. (Pedro Calderón de la Barca, 1642) La vengeance est un aveu de douleur, c’est le triste plaisir d’un petit esprit et d’une âme malade. Il…

Le meurtre de l’âme ou meurtre psychique et la perversion narcissique

Selon Bergson : « L’œil ne voit que ce que l’esprit est prêt à comprendre ». Mais « l’esprit ne croit que ce qu’il peut comprendre sans effort » pourrait-on lui rétorquer (voir par exemple :…

Alerte en protection de l’enfant : ce « petit pervers polymorphe » que le NOM souhaite (ré-)éduquer

« L’enfance a des manières de voir, de penser, de sentir qui lui sont propres, rien n’est moins sensé que d’y vouloir substituer les nôtres. » (Jean-Jacques Rousseau, 1761, Julie ou La…

Macron psychopathe ?

Figurent en vedettes parmi les pervers narcissiques les imposteurs, escrocs et mystificateurs. (Paul-Claude Racamier, Le génie des origines, p. 287) La question est apparue sur les réseaux sociaux par le…

La ponérologie politique : étude de la genèse du mal appliqué à des fins politiques – l’énigme de la servitude volontaire (2/3)

« Pour triompher, le mal n’a besoin que de l’inaction des gens de bien » (Edmund Burke, 1729-1797) « Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par…

La ponérologie politique : étude de la genèse du mal, appliqué à des fins politiques – une psychologie du complot (1/3)

La psychopathie est « le plus grand obstacle au développement de la personnalité et des groupes sociaux ». « L’incapacité générale à reconnaître le type psychologique de ces personnes [i.e. les psychopathes] provoque…

Le pouvoir entre paranoïa et perversion*

*[1] Rares sont les chercheurs qui se sont intéressés à la problématique du pouvoir en lien avec les troubles de la personnalité. Leurs travaux sont soit passés sous silence, soit…

Le mystère Freud : Freud Vs Racamier ou l’énigme de la perversion narcissique

« Toute vérité franchit trois étapes. D’abord, elle est ridiculisée. Ensuite elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant été une évidence. » [Arthur Schopenhauer] Avant d’attaquer le cœur…