Le décervelage : l’apanage le plus redoutable de la pensée perverse… et du harcèlement

L’homme hautain qui cherche à humilier son semblable est l’homme le plus méprisable. (Jean-Claude Delamétherie, 1802, De l’homme considéré moralement) Vous ne devez pas permettre qu’on vous humilie, mais il…

L’arme fatale du pervers narcissique : la communication harcelante (2/2)

« En œuvrant sur les mots, on découvre les idées ; l’attention à la parole, par le souci d’éviter les équivoques et les à-peu-près du langage courant, est attention au réel et…

Alerte en protection de l’enfant : ce « petit pervers polymorphe » que le NOM souhaite (ré-)éduquer

« L’enfance a des manières de voir, de penser, de sentir qui lui sont propres, rien n’est moins sensé que d’y vouloir substituer les nôtres. » (Jean-Jacques Rousseau, 1761, Julie ou La…

L’instrument majeur du pervers narcissique : la parole

« L’apanage le plus redoutable de la pensée perverse[1] est le décervelage, »[2] nous dit Racamier. Mais si le décervelage est l’attribut princeps de la pensée perverse à l’œuvre dans les relations…

Comprendre l’emprise : la relation « en-pire »

« Le sentiment de notre existence dépend pour une bonne part du regard que les autres portent sur nous : aussi peut-on qualifier de non humaine l’expérience de qui a vécu des…

Le “pouvoir”, les “crises”, la communication paradoxale ou “l’effort pour rendre l’autre fou”

Si vous avez lu ce panneau malgré son interdiction, vous avez été piégé par une injonction paradoxale. Malgré nos connaissances sur les effets de cette forme de communication dans l’étiologie…